Le Forum de discution du site chevaliers76


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le directeur de Gara mis en examen

Aller en bas 
AuteurMessage
Mari belagilea
Nouveau


Nombre de messages : 12
Localisation : ça dépend des jours
Emploi : ça dépend des mois
Date d'inscription : 22/04/2005

MessageSujet: Le directeur de Gara mis en examen   Jeu 19 Mai - 4:28

Le JPB > Pays Basque 2005-05-19

Le directeur de Gara mis en examen pour la publication d’un communiqué d’ETA

·La juge d’instruction de Madrid, Teresa Palacios, a inculpé Josu Juaristi
du délit d’"apologie du terrorisme"

Quelques jours à peine après la décision du tribunal espagnol de faire
endosser à la société d’impression KIE (qui publie entre autres le
quotidien Gara) la dette imputée à Hernani Inprimategia imprimeur de Egin, quotidien fermé provisoirement en 1998 sans qu’à ce jour aucun procès n’ait eu lieu, l’Audience Nationale espagnole revient à la charge contre le titre basque mettant en examen son directeur Josu Juaristi, pour avoir publié un communiqué de l’organisation armée ETA le 27 septembre dernier.

L’ancien Procureur général Eduardo Fungairiño avait déjà entendu Josu
Juaristi en novembre dernier sur cette affaire. Le directeur de la
publication avait alors déclaré qu’il avait tout simplement exercé sa
profession et que le quotidien s’était limité "à publier une information
d’un intérêt informatif évident".

Preuve de cela, l’information avait été reprise par une quantité
innombrable de médias du Pays Basque et du monde entier. Josu Juaristi
avait également remarqué que le fait de publier des informations de ce
genre était habituel partout dans le monde et que cela était assimilé au
devoir d’information des médias, "sauf en Pays Basque, semble-t-il",
avait-il déclaré. La juge d’instruction Teresa Palacios a donc décidé de
suivre le Procureur et d’inculper le directeur de Gara, l’accusant d’avoir
fait l’"apologie du terrorisme". Josu Juaristi risque donc une peine, de
un à deux ans de prison ferme. En janvier 2002 l’ancienne directrice de
Gara, Mertxe Aizpurua et le directeur du quotidien Egunkaria Martxelo
Otamendi avaient également été inculpés par le juge Baltasar Garzón
d’"induction", "menaces" et "collaboration" avec une bande armée, pour
avoir publié un entretien des porte-parole d’ETA. Au final, le juge Garzón
lui-même avait décidé de classer l’affaire.

Solidarité des médias du Pays Basque

Face à l’attaque dont fait l’objet le quotidien Gara et son directeur Josu
Juaristi, les directeurs de plusieurs médias de l’ensemble du Pays Basque
ont témoigné leur solidarité par un communiqué. "Le fait de publier des
communiqués ou des interviews de groupes armés ne peut pas être considéré comme un délit" soulignent les responsables de médias, ajoutant qu’il s’agit "d’une information aux citoyens" dans l’exercice de ses fonctions. "Ces procédures judiciaires entravent la liberté d’expression, réduisent la liberté dont nous, médias, avons besoin et mettent en danger une société d’édition ainsi que la profession de centaines de journalistes"
constatent-ils, remarquant qu’il ne s’agit pas là de la première fois
qu’une telle atteinte se produit. Signent le communiqué : Andoni Ortuzar
directeur général de la radio télévision publique basque EITB, Iñaki
Gonzalez directeur du quotidien Deia, Pablo Muñoz directeur du quotidien
Diario de Noticias de Navarra, Julio Iturri directeur de Diario de
Noticias de Alava, Hur Gorostiaga directeur de la rédaction du Journal du
Pays Basque, Alex Aranzabal, directeur de la radio Herri Irratia et
Martxelo Otamendi directeur du quotidien Berria.


«C’est de l’acharnement»

Josu JUARISTI / Directeur du quotidien GARA

Josu Juaristi directeur du quotidien Gara risque jusqu’à deux ans de
prison ferme, pour le simple fait d’avoir autorisé la diffusion d’un
communiqué d’ETA. Le JPB a voulu connaître son sentiment sur cette
procédure lancée à son encontre.

Qu’est-ce qui vous est reproché exactement ?

Lors du Gudari Eguna du 27 septembre dernier, nous avons publié un
communiqué d’ETA. En novembre nous nous sommes rendus au Palais de Justice à Madrid à la demande du procureur général afin de faire une déposition à ce sujet. Logiquement et compte tenu des précédents en la matière on s’attendait à ce que l’affaire soit classée sans suite. À notre grande surprise, la juge d’instruction Teresa Palacios m’a informé de ma mise en examen pour apologie du terrorisme, alors que nous n’avons fait que notre travail de journaliste. Aujourd’hui l’affaire suit son cours et je risque d’être jugé dans les prochaines semaines.

Comment analysez-vous cette mise en examen, au moment même où une autre procédure est en cours visant à vous faire endosser la dette du quotidien EGIN?

Nous devons faire face à un acharnement contre le quotidien Gara. En
l’espace de quelques jours c’est une deuxième attaque frontale. Mais plus
largement, c’est une nouvelle attaque contre la liberté d’expression et le
droit à l’information à laquelle nous devons faire face.

Comment expliquez-vous ces menaces alors qu’une nouvelle ère semble
s’ouvrir en Espagne autour de la question basque ?

Il est vrai que de nouveaux discours semblent émerger en Espagne. Mais
au-delà des discours ce sont les faits qui comptent, et pour l’instant
nous ne pouvons que constater que les belles paroles ne sont pas suivies
de nouvelles attitudes. Au contraire, dans notre cas nous devons faire
face à un acharnement.

Que comptez-vous faire ?

Nos services juridiques introduiront les recours nécessaires en espérant
que cette folie s’arrête-là et n’aille pas plus loin. Si la procédure va
jusqu’au bout je serai jugé pour avoir exercé ma profession. Mais je ne
cache pas mon inquiétude : aujourd’hui on sait comment on entre dans
l’audience nationale de Madrid, mais on ne sait jamais comment on peut en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orain.info/
 
Le directeur de Gara mis en examen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen individuels... du nouveau !
» l'OBF de Cluses recherche un directeur
» Les copies d'examen partent en fumée
» Examen Individuel ***URGENT****
» Kara Karayev (Gara Garayev) (1918-1982)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de discution du site chevaliers76 :: Le coin revendicatif-
Sauter vers: